HiStOiReS TbiLiSSiEnNeS
UN PARISIEN À TBILISSI :


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

Mes albums

Derniers articles

MACHINE DE BRIQUES (Tbilissi) (nov..2013) (6 PHOTOS)
THIBAULT CAUVIN, GUITARISTE NOMADE (1) (nov. 2013) (3 PHOTOS)
THIBAULT CAUVIN, GUITARISTE NOMADE (2) (nov. 2013) (4 PHOTOS)
DIGHOUMI (poème) (17.11.2013) (2 PHOTOS)
LA KOURA (LE MTKVARI) (Dighoumi) (5.11.2013) (2 PHOTOS)
TBILISOBA (1) TBILISI EN FÊTE (4 au 6 octobre 2013) (13 PHOTOS)
TBILISOBA (2) TBILISI EN FÊTE (4 au 6 octobre 2013) (15 PHOTOS)
SON ET LUMIÈRE : FONTAINE DU PARC RIKÉ (Tbilisi) (Géorgie, 09/2013) (6 PHOTOS)

La carte des lieux visités



Rubriques

A1. LITTERATURE
A2. POEMES
B. HISTOIRE, POLITIQUE
C. GEOGRAPHIE
D1. THEATRE, DANSE
D2. MUSIQUE
D3. ARCHITECTURE, URBANISME
D4. PEINTURE, SCULPTURE
D5. CINEMA, PHOTO
E1. EGLISE ORTHODOXE
E2. AUTRES RELIGIONS
F. TRAVAIL

Sites favoris

http://georgia.uniterre.com
http://vagabonder.uniterre.com
http://inde.uniterre.com
http://inde2.uniterre.com
http://inde3.uniterre.com
http://nepalaises.uniterre.com

Newsletter

Saisissez votre adresse email

TBILISOBA (1) TBILISI EN FÊTE (4 au 6 octobre 2013) (13 PHOTOS)

 

 

 

 

 

 

TBILISOBA (1) :

 

TBILISI EN FÊTE

 

 

(4 au 6 octobre 2013)

 

 

 

 

 

 

 

 

1

 

 

 

La fête de Tbilisi est marquée par des activités variées : concerts et danses sur des places de la vieille-ville (de l'Europe, Vakhtang Gorgasali, Abanotubani)

Des tentes abritent des restaurants, cafés et stands de produits divers (fromages, miel, thé,...)

On organise des jeux en plein air :

 

 

 

 

 

La foule marche nonchalamment dans Kala jusqu'au quartier des Bains.

Sur l'avenue Gorgasali rendue piétonne, on peut faire du cheval ou se déplacer en carriole.

 

 

Des artistes portraiturent les amateurs de caricatures. Des adeptes du body art dessinent ou peignent sur les visages.

 

 

 

 

 

On vend aux dames et damoiselles des couronnes de feuilles aux couleurs automnales.

 

 

 

 

 

Les vendeurs de saucisses ou de boissons pullulent.

 

 

 

2

 

 

 

 

 

Je m'installe pour plusieurs heures sur la place des bains de soufre. Un vaste podium accueille de nombreux groupes folkloriques.

Comme cette danse tbilissienne du XIXème siècle :

 

 

 

 

 

Je repère une cheminée sur les toits en coupoles des bains et je m'assieds confortablement face au podium.

JEIRANI, autre danse tbilissienne, est influencée par l'orient, les danses arabes et perses :

 

 

 

 

 

 

Les groupes de danses folkloriques se succèdent, avec leurs habits traditionnels colorés.

OSURI, originaire d'Ossétie, est reconnaissable par les manches démesurément longues des danseurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

MTIULURI : danse des montagnes, comme en Pschavie ou Tianeti.

 

 

Musiciens et chanteurs sont placés sur un toit-terrasse, un peu plus haut. Ils interviennent entre deux spectacles.

 

 

 

 

 

De temps à autre, des chanteurs montent sur le podium.

Une galerie hétéroclite défile : un gosse de sept ans, comme une grand-mère extravertie, qui ne veut plus lâcher le micro.

Des groupes folkloriques attendent leur tour pour monter en scène. Par exemple, ces danseuses d'Azerbaidjan :

 

 

 

 

 

 

Danseurs et spectateurs font parfois connaissance :

 

 

 

 

 

À SUIVRE...

 

 

Lionel Bonhouvrier.

 

 



Lien

Publié à 19:23, le 2/11/2013 dans D1. THEATRE, DANSE, Tbilissi
Mots clefs :

TBILISOBA (2) TBILISI EN FÊTE (4 au 6 octobre 2013) (15 PHOTOS)

 

 

 

OSURI : danse d'Ossétie.

 

 

 

 

TBILISOBA (2) :

 

TBILISI EN FÊTE

 

 

(4 au 6 octobre 2013)

 

 

 

 

 

MTIULURI : danse des montagnes.

 

 

 

 

3

 

 

 

Pendant Tbilisoba, la foule fait partie du spectacle.

Les danseurs vont et viennent autour du podium, attendant leurs prochaines prestations.

 

 

 

 

 

Des vendeurs de ballons et de jouets écoulent une partie de leur camelote.

 

 

 

 

 

Les familles participent à la fête.

Au pied du podium, on assiste debout aux différents numéros. 

 

 

 

 

Quelques enfants sont confortablement perchés sur les épaules paternelles.

 

 

 

 

Les plus malins grimpent sur les coupoles des bains. Assis sur les toits des cheminées, ils dominent les spectacles du podium.

 

 

 

 

 

 

4

 

 

 

 

Les groupes de danses folkloriques se succèdent.

De six ans jusqu'à la trentaine, les danseurs sont de tous âges.

 

 

 
 
OSURI : danse d'Ossétie.

 

 

 

 

 

MTIULURI : danse des montagnes.

 

 

 

Un groupe costumé rend hommage aux jeux olympiques.

Avec choeur de groupies agitant le drapeau grec.

 

 

 

 

Deux jeunes filles aux tuniques pêches proclament l'ouverture des jeux.

Soudain, l'air de sirtaki de Zorba le Grec fanfaronne dans l'espace et accélère. 

Les danseuses se tiennent les épaules, se lancent dans une diablesse de farandole.

 

 

 

 

 

 

 

Une ronde se forme, se déplie et la farandole se reforme.

 

 

 

Un groupe déploie de drapeau de l'Azerbaidjan pendant une série de spectacles.

Plusieurs danses se succèdent avec des costumes rouges, des costumes blancs... À dorures, bien sûr !

 

 

 

 

 

 

Déchaînés, de jeunes supporters de l'Azerbaidjan, bondissant près de moi, hurlent et applaudissent.

 

 

 

 LIENS avec ce TEXTE :

 

 

 

Lionel Bonhouvrier.

 

 



Lien

Publié à 19:18, le 1/11/2013 dans D1. THEATRE, DANSE, Tbilissi
Mots clefs :